Rennett Stowe Flickr

Piqûres d'insectes et morsures de serpents : les bons réflexes cet été !

Quel cauchemar de se faire dévorer par les moustiques pendant les vacances, se faire piquer par une méduse lors d’une baignade à la mer ou par une tique lors d'une ballade en forêt ! Les changements climatiques des dernières décennies contribuent au développement d'insectes et animaux nuisibles, et l’apparition de nouvelles espèces en France, tels que les frelons asiatiques. Comment se protéger efficacement de ces ennemis estivaux et apaiser efficacement les piqûres ou morsures d'animaux ? Un florilège des meilleurs conseils ci-dessous pour soigner simplement ses lésions :

Piqûre de moustique

Seules les moustiques femelles piquent, principalement après l’accouplement, car elles ont besoin de sang pour produire un maximum d’oeufs. Parmi la multitudes de solutions existantes pour s’en protéger, voici une sélection des plus efficaces et écologiques :

  • Se badigeonner avec du spray répulsif ou en allumer des bougies à base de citronnelle… Les prises anti moustiques sont aussi une alternative efficace, à l’intérieur.  Il existe également l’alternative des petits boitiers à ultrasons pour faire fuir les moustiques, mais leur efficacité est toute relative car il existe plus de 300 espèces en France, avec une sensibilité à des longueurs d’ondes respectives pour chacune.
  • Vider ou renouveler tous les jours les eaux stagnantes dans le jardin, car les larves de moustiques y prolifèrent.
  • Planter des géraniums, du basilic et de la citronnelle (utile que si on la cueille et frotte dans ses mains pour qu’elle dégage de l’odeur) ou de la lavande, notamment autour de votre piscine, pour faire fuir les moustiques de votre jardin (ils détestent les plantes odorantes).
  • Enfin, l’indispensable : penser à acheter une moustiquaire pour le salon, la chambre ou le jardin; il y en a de très abordables, à partir de 10 euros chez Ikea par exemple. D’autres sites expliquent comment fabriquer une moustiquaire soit-même, à partir de kits disponibles en magasins de bricolages.

Piqûre de méduse

Elles sont en recrudescence ces dernières décennies sur nos côtes, en raison du réchauffement climatique et de la pollution marine, mais comment se prémunir de leur piqûre? Tout d’abord, rassurez-vous les piqûres des espèces de méduses vivant sur les côtes françaises ne sont pas mortelles, à la différence de quelques espèces australiennes qui peuvent entraîner un arrêt cardiaque en quelques minutes !

  • Retirer délicatement les tentacules qui peuvent rester sur la peau; ne pas frotter les lésions
  • Rincer à l’eau de mer mais surtout pas avec de l’eau douce, qui ferait éclater les cellules résiduelles de la méduse, libérant encore plus de venin. De même, l’alternative qui consiste à uriner sur les lésions n’a pas vraiment démontré son efficacité (la chaleur et le facteur stérile de l’urine apaiserait la brûlure).
  • Recouvrir la plaie de sable pour piéger les fragments de méduses et rincer avec de l'eau chaude salée pendant 30 minutes.
  • Désinfecter la brûlure de l’antiseptique sur une compresse stérile
  • Si la douleur persiste, aller voir un médecin ou dermato qui vous prescrira des dermocorticoïdes ou antalgiques.

Appli mobile Alerte Méduses, pour identifier en temps réel sur quelles plages sont présents les bancs de méduses : Alerte Méduses sur iOS, et La Méduse App sur Android.

 

  • naturegirl 78 Flickr

Piqûre d'oursin

En cas de piqûre d'oursin retirer délicatement les épines à l'aide d'une pince à épiler en restant dans l'axe de l'épine pour éviter de les casser, puis désinfecter localement avec un antiseptique.

Les éventuels petits fragments d'épines restant sous la peau sont éliminés par l'organisme au bout de quelques semaines.

Piqûre de vive ou de rascasse

Ces petits poissons munis de piquants, enfouis sous le sable (pour la vive) et dans les fonds rocheux (pour la rascasse) peuvent causer des piqûres très douloureuses, semblables à une décharge électrique violente suivie d'une brûlure se diffusant dans le membre touché, avec éventuel oedème (gonflement) de la zone de piqûre.

  • Sortir calmement et sans paniquer la personne de l'eau, afin d'éviter qu'elle se noie (risque de malaise).
  • Surélever le membre touché pour éviter la propagation du venin dans le reste du corps.
  • Neutraliser le venin, thermolabile, en approchant de la piqûre une source de chaleur, sans brûler la peau : bout incandescent d'une cigarette ou d'un allume-cigare, air chaud d'un sèche-cheveux ou trempage dans l'eau chaude (mais non bouillante) pendant une vingtaine de minutes.
  • Désinfecter la plaie à l'aide d'un antiseptique.
  • Prendre un comprimé de paracétamol pour soulager la douleur
  • Appeler les secours au 15 ou 112 en Europe, en cas de réaction allergique ou de malaise, gonflement du membre touché ou difficultés à respirer dans la journée qui suit la piqûre.

Piqûre de guêpe, abeille, frelon ou bourdon

Pour toute piqûre d’hyménoptère (guêpes, abeilles, frelons, bourdons) ou autres insectes, ôtez le dard s’il est resté planté dans la peau, rincer abondamment à l’eau claire les brûlures / piqûres pendant au moins 10 minutes puis calmer la réaction inflammatoire avec de la glace (les sacs de légumes surgelés font parfaitement l’affaire et on l’avantage de ne pas fondre).

En cas de piqûres multiples et si l’inflammation est importante :

  • appeler le centre anti-poison de votre région pour demander un avis médical en cas de doute. Les principales questions qui vous seront posées concernent l’âge, la taille et le poids de la victime, l’heure à laquelle l’individu a été piqué (ou mordu), la vitesse d’apparition et l’intensité des symptômes buy generic propranolol 40 mg.
  • se rendre rapidement aux urgences (ou appeler les urgences au 15). Les antihistaminiques et corticoïdes permettent de diminuer l’inflammation en attendant. Ne pas ingérer d’aspirine en cas de douleur intense, mais privilégier le paracétamol.

En cas de découverte d’un nid d’abeilles dans votre jardin ou garage, appelez les pompiers au 18 ou 112 (numéro valable depuis toute l’Europe).

Pour favoriser le processus de cicatrisation et améliorer l’aspect des cicatrices récentes ou plus anciennes, résultantes de grosses piqûres notamment, le gel Bepanthèn cica avec bille de massage se révèle être très utile.

Morsure de serpent (vipère, couleuvre...)

  • 400 morsures de serpents sont recensées chaque année en France, dont 90% en période estivale. 5 personnes décèdent en moyenne chaque année des suites d'une morsure de vipère en France.
  • En cas de morsure de vipère, rassurer la victime et la laisser se reposer. Prévenir immédiatement les secours au 15, afin qu'ils puissent administrer l'antivenin le plus tôt possible. Il faut éviter que la personne mordue soit stressée et bouge beaucoup, car les mouvements favorisent la propagation du venin dans le corps. Ne pas utiliser de dispositif aspi-venin, inefficace dans le cas d'une morsure de vipère.
  • Enlever tout bijoux comme les bagues, bracelets ou colliers, pouvant bloquer le gonflement de la zone mordue
  • Ne surtout pas faire de garrot ni sucer la plaie, ni l’inciser pour tenter d’évacuer le venin
  • Désinfecter la plaie avec un antiseptique dans la mesure du possible
  • Essayer de se rappeler de l’aspect du serpent (taille forme couleur…) pour indiquer ces éléments aux médecins urgentistes (ou du centre anti-poison).
  • Toute morsure ne nécessite par forcément de traitement de type ViperFav, car l'envenimation n'est pas systématique.
  • La couleuvre, à la différence de la vipère est un serpent non venimeux, et le venin n'est pas systématiquement injecté, donc le risque est moindre.

Appli mobile Venomed, pour la prise en charge des envenimations en France : Venomed sur iOS et Venomed sur Android.

En cas de piqûre de tique !

La recrudescence des cas de maladie de Lyme cette dernière décennie en fait un sujet de prévention majeur dans notre pays, d'autant plus que la majorité du territoire est concerné ! Près de 30 000 cas de Lyme sont diagnostiqués chaque année en France. Le nombre de tiques porteuses de la bactérie Borrélia augmente dangereusement, passant de 15% des tiques il y a 15 ans à près de 50% de tiques porteuses aujourd'hui !

  • Ne surtout pas arracher la tique ni lui appliquer de produit dessus ! Sa tête étant enfouie sous d'épiderme, le risque serait de ne retirer que son corps ! Par exemple l'éther endormirait la tique et risquerait de la faire baver !
  • Oter la tique avec un tire-tique (on en trouve en pharmacie) ou une pince à épiler, puis désinfecter la plaie à l'alcool.
  • Consulter rapidement un médecin : plus le traitement antibiotique est précoce plus il est efficace ! L'aromathérapie est également une bonne alternative pour le renforcement immunitaire, et en complément du traitement antibiotique prescrit.

Les tests de dépistages officiels utilisés en France (ELISA, Western Blot) sont à l'heure actuelle peut efficaces (sensibilité inférieure à 50% pour le test ELISA). De nouveaux tests de dépistage, développés en Allemagne, sont beaucoup plus fiables mais non remboursés : EliSpot et LymeSpot Revised (The new EliSpot).

Pour toute ballade en nature (campagne, forêt...), porter des vêtements couvrants (chevilles, jambes, bras, cou), en rentrant le bas du pantalon dans les chaussettes, éviter de s'assoir sur du bois mort ou par terre. Bien s'inspecter la peau en rentrant de ballade, avant de prendre sa douche. Pour se protéger des tiques, penser également aux antimoustiques, sous forme de spray répulsifs, bracelets...

Les symptômes de Lyme en 3 phases :

  • De 3 jours à 1 mois après la piqûre : une grosse fatigue, avec une éventuelle manifestation cutanée sous forme d'érythème migrant, une plaque rouge s'étendant en cercle autour de la zone de piqûre.
  •  Des symptômes grippaux peuvent se développer (fièvre, maux de tête, fatigue, courbatures) ainsi qu'une inflammation des articulations : le traitement antibiotique est indispensable à ce stade pour stopper la maladie, d'où l'importance de bien se faire dépister.
  • Au dernier stade, irréversible, la maladie de Lyme peut devenir gravement invalidante avec un risque élevé de développer des troubles neurologiques (paralysie faciale, méningite, troubles de la vision...), fibromyalgie, atteintes aux articulations et aux organes comme le coeur ou la rate.

Appli mobile Signalement Tique, développé par l'Inra, pour être informé sur les agents infectieux qu'ils transportent et contribuer à la lutte contre la propagation de Lyme : Signalement Tique sur Android, et Signalement Tique sur iOS.

Quand dois-je consulter un médecin ?

  • En cas de réaction allergique à l'un des insectes ou animaux mentionnés dans cet article (malaise, oedème, douleur intense persistante...).
  • Pour toute inflammation persistante (douleur, rougeur, gonflement) dans les jours qui suivent, le médecin pourra prescrire un traitement antibiotique adapté.
  • Centres antivenin : Contacter centre anti-poison le plus proche

Besoin de se simplifier la vie sans plus tarder ?

Découvrez les derniers conseils & astuces publiés
Besoin de vous simplifier la vie ?
Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit 🙂 Prenez quelques minutes pour vous ressourcer et découvrir les dernières astuces proposées sur notre site !
Comment me simplifier la vie à la maison
Toutes les astuces pratiques pour se simplifier le quotidien à la maison
Saveurs de saison
Pour les amoureux de cuisine simple ou plus élaborée, saine ou gourmande
En mode détente
Besoin de se ressourcer, trouver du temps pour soi ?
Me simplifier la vie en amour
Les conseils pratiques pour se simplifier la vie en amour, que l'on soit célibataire ou en couple

REAGISSEZ À CET ARTICLE VIA FACEBOOK

comments